4ème Trimestre 2010

  • Décès d’un malade que nous suivions depuis 2 ans

 

  • Mme N. : Cette patiente, victime de SLA, ne parle plus et ne sait malheureusement ni lire ni écrire ; elle est donc très isolée. Elle habite un appartement insalubre dont les toilettes et la douche sont hors service. L’assistante sociale a trouvé un artisan pour réaliser les travaux pour un montant de 600€ et lui a organisé un séjour dans un établissement où elle pourra loger pendant les travaux.

ðVirement de 300€ qui permettra à Mme N de procéder aux travaux

 

  • Mme H. : nous avons reçu l’appel désespéré d’une malade atteinte de déficiences neurologiques avec difficultés d’élocution et symptômes dépressifs.

ðMise en relation de cette personne avec les personnes compétentes de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière

 

  • Mlle M. (suivi d'un cas vu en Juin 2010) : Aucune des personnes aidantes n’arrive à canaliser l’agressivité dont fait preuve cette dame que l’association aide depuis presque 6 mois.

ðLe bureau conseille donc à la présidente de stopper les visites et décide de suspendre l’aide financière.

 

  • Mme C. : cette dame atteinte d’une SEP à évolution lente, continue à travailler en profession libérale. Elle a refusé d’être en invalidité pour pouvoir poursuivre son activité professionnelle (traductrice) en indépendant. Elle aurait besoin d’un fauteuil adapté (Budget approximatif 1000€). Le choix du fauteuil est en cours.

ðPas de décision tant que la patiente n’a pas fait son choix.